Rénover le patrimoine immobilier ancien, c’est possible.

Très bel exemple d’une rénovation d’un bâtiment exemplaire datant de près de 300 ans pour en faire un musée.

Cette magnifique bâtisse en bois et terre de 1728 à fait l’objet d’une rénovation globale en 1990 pour 6,4 millions de Mark. En voyant les 4 étages en colombage ( Fachwerkhaus)  du bâtiment avec son escalier de secours à l’arrière, ma donné envie de voir l’avant et d’en savoir plus.

La magnifique façade située au centre de Reutlingen à coté de la Marienkirche donne à la rue un air de voyage dans le temps.

Entièrement restauré les anciennes poutres ont été numérotées et remontées.

Elle sont bien sur stabilisées avec des poutres en acier et des tiges filetés.

L’ensemble a été adossé a une structure centrale en béton, ou l’ascenseur et les escaliers desservent les étages.Un mariage  très réussis de béton, métal et anciennes poutres.

Nos vieilles maisons ou granges Alsacienne, Normande, construites sur le même modèle, avec un remplissage de paille et d’argile, sont très souvent encore debout et en relatif bon état.

Très bel exemple d’une rénovation d’un bâtiment exemplaire datant de près de 300 ans pour en faire un musée.

Cette magnifique bâtisse en bois et terre de 1728 à fait l’objet d’une rénovation globale en 1990 pour 6,4 millions de Mark. En voyant les 4 étages en colombage ( Fachwerkhaus)  du bâtiment avec son escalier de secours à l’arrière, ma donné envie de voir l’avant et d’en savoir plus.

La magnifique façade située au centre de Reutlingen à coté de la Marienkirche donne à la rue un air de voyage dans le temps.

Entièrement restauré les anciennes poutres ont été numérotées et remontées.

Elle sont bien sur stabilisées avec des poutres en acier et des tiges filetés.

L’ensemble a été adossé a une structure centrale en béton, ou l’ascenseur et les escaliers desservent les étages.Un mariage  très réussis de béton, métal et anciennes poutres.

Nos vieilles maisons ou granges Alsacienne, Normande, construites sur le même modèle, avec un remplissage de paille et d’argile, sont très souvent encore debout et en relatif bon état.

Restaurer, réutiliser avant de démolir est devenu un impératif économique réaliste pour notre patrimoine. Qui pourra encore de longues années nous accompagner et garder les centres villes uniques.

Laisser un commentaire